L’accès à l’eau potable représente l’un des enjeux central et prédominant d’un développement local durable. L’absence de source d’approvisionnement en eau potable impacte en effet de nombreux domaines de la vie quotidienne : santé, éducation, souveraineté alimentaire, paix sociale, etc. 

Aujourd’hui encore dans le monde, 2,4 milliards de personnes manquent d’installations sanitaires de base et chaque jour, 1 000 enfants meurent de maladies liées à de mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement.

“Château d’eau d’Afrique de l’Ouest” où prennent source les grands fleuves régionaux, la République de Guinée est réputée pour ses ressources en eau, souterraines ou de surfaces. Cependant, l’absence de gestion intégrée de cette ressource, la croissance démographique, le développement de nouvelles sources de pollutions, les effets des changements climatiques font peser de réelles menaces sur la qualité et la disponibilité de la ressource. 

Les faibles capacités d’investissements et de gouvernance du secteur freinent le développement d’infrastructures d’accès à l’eau potable et d’assainissement, pourtant cause importante de maladies (choléra, typhoïde, schistosomiase, etc.). 

C’est aussi une lourde charge pour les femmes et les enfants qui assument le plus souvent la corvée de transporter l’eau sur de longues distances.

L’évacuation inadéquate des excréments et le manque d’hygiène ont également des conséquences très dommageables sur la santé des individus, notamment des enfants (diarrhée, poliomyélite, retards de croissance, etc.) et la qualité de l’eau consommée.

 

Quelques chiffres clés en Guinée

Le taux d’alphabétisation des 15/24 ans est de 31%
– Seul 58% des enfants vont à l’école primaire
– 80% de la population n’a pas accès à des latrines
– Seul 67% de la population à accès à une eau potable, soit 1 personne sur 4 qui n’y a pas accès.

L’engagement de Guinée 44, ses ambitions

Dès le commencement, l’amélioration de l’accès à l’eau potable a été identifiée par Guinée 44 comme une priorité pour assurer un développement local durable, besoin prioritaire exprimé par les populations.

Compétence dévolue aux collectivités locales depuis les années 2000, l’association s’est engagée dans l’accompagnement de la Commune Urbaine de Kindia pour améliorer l’accès à l’eau potable de sa population et développer un service d’assainissement et de gestion des déchets sur son territoire. 

Ville de 200 000 habitants, l’approvisionnement en eau potable de Kindia repose sur un réseau d’adduction conçu dans les années 70 pour couvrir les besoins d’une ville de 120 000 personnes. Au regard des besoins actuels, l’amélioration de la capacité de production de la station principale n’est plus suffisante ; il faut donc trouver des sources complémentaires au réseau pour fournir une eau de qualité au reste de la population. 

Forages et sources aménagées permettent aux habitants d’accéder au minimum d’eau nécessaire par jour et par personne. Cependant, les besoins de l’ensemble de la population sont loin d’être couverts. 

Préserver la ressource en eau et sa qualité appelle à travailler à l’assainissement de la ville. En Guinée, la population double tous les 20 ans, engendrant ainsi de nombreuses difficultés de gestion liées à l’urbanisation massive et aux déchets générés par cette population grandissante. 

La finalité des projets conduits par Guinée 44 avec les acteurs locaux est de : 

  • Préserver la ressource en eau 
  • Augmenter le nombre de personnes ayant un accès à une eau potable et à l’assainissement en accompagnant le développement d’un service public de l’eau accessible à tous
  • Renforcer les capacités techniques et économiques des collectivités et des opérateurs privés dans la mise en place et la gestion d’un service équilibré d’eau, d’assainissement et de gestion des déchets
  • Sensibiliser, responsabiliser et impliquer les usagers et citoyens sur les enjeux de l’eau, de l’assainissement et de la gestion des déchets
  • Promouvoir des circuits de recyclage et de valorisation des déchets.

Nos partenaires d’action

Guinée 44 agit en partenariat avec :

  • Les collectivités locales guinéennes – en charge des services de l’eau et de l’assainissement
  • Les organisations de la société civile (comités d’usagers, associations de quartiers, organisations professionnelles, très petites et petites entreprises, etc.)
  • Les institutions ou autorités publiques nationales des secteurs de l’eau et de l’assainissement.

    Voir tous les partenaires.

Objectifs

Créer localement les conditions d’une gouvernance partagée et transparente des services de l’eau et de l’assainissement afin de garantir des réponses adaptées aux besoins présents des populations et ceux à venir à moyen – long terme. 

La mobilisation et la conscientisation citoyenne sur les enjeux de la mise en place de ces services de base et de leur contrôle est essentiel à garantir pour assurer une gouvernance partagée et transparente. Pour cela, l’association agit en lien avec les acteurs éducatifs et du secteur de la santé pour éduquer, informer, sensibiliser les enfants et jeunes générations et en faire des relais de mobilisation et un soutien de la participation sociale et citoyenne à cette politique locale de l’eau et de l’assainissement.